FOIRE AUX QUESTIONS : Pour toute question concernant nos spectacles, nos activités et nos expositions, il est possible de consulter la foire aux questions (F.A.Q.) en cliquant ici.

Concours et
promotions

La Face cachée de la Lune à Trois-Rivières : une chance inouïe d’assister à un classique

La Face cachée de la Lune à Trois-Rivières : une chance inouïe d’assister à un classique

Présentée pour la première fois au Théâtre du Trident à Québec le 2 mars 2000, La Face cachée de la Lune a depuis connu un succès extraordinaire, voire inégalé pour une pièce de théâtre québécoise. Le genre de succès que l’on ne peut prévoir et qui fait d’un metteur en scène une référence, pour le milieu des arts de la scène au Québec et dans le monde. Près de 500 représentations dans 28 pays plus tard, on se demande naïvement ce qui a pu rejoindre autant de monde dans cette œuvre de Robert Lepage.

La Face cachée de la Lune, c’est l’histoire de la conquête de cet astre mystérieux par les deux grands rivaux soviétique et américain, mais c’est avant tout celle, plutôt banale, de deux frères. Deux frères qui, dans la pièce, sont âgés d’une quarantaine d’années. L’un a réussi sa vie professionnelle et amoureuse, l’autre pas du tout. L’un est terre à terre, ne pense et ne valorise que l’argent. L’autre a constamment la tête dans les nuages, s’intéresse à la science et aux arts.

C’est surtout celui-ci que nous suivons dans la pièce, le plus complexe des deux et donc certainement le plus riche d’un point de vue théâtral. C’est d’ailleurs l’une des choses qui nous touche le plus dans cette pièce. Le personnage de Philippe, cet antihéros à qui rien ne sourit, nous comble pendant deux heures de son imaginaire original, de ses pensées et réflexions sur la conquête de l’univers et les personnages historiques méconnus qui l’ont menée. Philippe nous expose la face cachée de la conquête.

Celle des scientifiques soviétiques, finalement défaits par les Américains, mais qui envisageaient l’exploration spatiale comme on écrit un poème (ou une pièce de théâtre), en rêvant à l’impossible, en essayant de nous représenter ce qu’elle a de plus beau. Car c’est bien parce qu’elle faisait rêver ses contemporains que la conquête de la Lune a été autant suivie à l’époque, et ce, par des communautés aux multiples différences, tant socio-économiques que géographiques. Elle plongeait l’humanité dans une aventure collective, un rêve commun qui transcende les frontières et les rivalités.

Est-ce que le lien qui unit deux frères est capable d’un tel miracle? On ne volera pas le punch aux lecteur.rice.s de cet article. Il faut venir voir la pièce pour le savoir. C’est indubitablement le genre de question que soulève Robert Lepage. L’humanité a-t-elle mieux à offrir que sa propre vanité, que son esprit de conquête et de compétition?

En tentant de répondre à cette question, le metteur en scène nous transporte dans un enchaînement de tableaux tantôt expressionnistes, tantôt réalistes, où domine une forme de spleen évoquant la solitude, le désespoir et les frustrations vécues. Robert Lepage nous régale de son talent en alternant les scènes de dialogue avec d’autres, jouant avec nos sens.

Les décors, les éclairages et la musique, qui agit comme un personnage, viennent alors provoquer des sensations parfois surprenantes et nourrir notre propre imaginaire, facilitant ainsi notre plongée dans les époques dépeintes par la pièce. À la mise en scène de Robert Lepage s’ajoute la virtuosité d’un Yves Jacques à couper le souffle, incarnant tous les personnages de la pièce d’une justesse désarmante.

La Face cachée de la Lune nous offre ainsi une plongée sensible dans nos fragilités, notre besoin de reconnaissance, de l’attention des autres. En cela, elle nous ramène à une part universaliste de nos existences. Il n’est donc pas étonnant que ce chef-d’œuvre de Robert Lepage ait conquis le monde.

 

On a très hâte de le découvrir à Trois-Rivières les 24 et 25 juin à la salle J.-Antonio-Thompson!

À noter également que l’auteur et metteur en scène sera chez nous pour une conférence gratuite lors des Belles rencontres de Patricia Power : Robert Lepage, le 4 mai à la salle J.-Antonio-Thompson. (Lien vers la conférence)

Pour en savoir plus sur La Face cachée de la Lune, nous vous invitons à consulter l’article de DICI suivant!

 

Photo : David Grenier

Infolettre

Abonnez-vous à notre infolettre pour connaître les nouveautés en primeur, profiter d’offres exclusives et bénéficier d’une foule de rabais.

Fermer

Achat
en ligne *

prix régulier **

39.50 $

acheter un billet

* Des frais Ovation peuvent s'appliquer sur les achats en ligne.
** À moins d'avis contraire, tous les prix sont indiqués avant les taxes.
En poursuivant votre achat vers notre plateforme transactionnelle, vous reconnaissez et acceptez nos conditions d'utilisation ainsi que notre politique de confidentialité.

Prix membre Accès Plus**

10% : $
15% : $
20% : $

acheter un billet

par téléphone

819 380-9797
ou
1 866 416-9797